Unicef

Partenaire de la jeunesse nigèrienne

Visitez et aimez notre page

www.Facebook.com/jeunesseduniger

Jeunesse du Niger

Unisons-nous et construisons le Niger de demain

mardi 15 avril 2014

FESTILYTH 2eme édition/du 11 au 13 Avril 2014 au CCFN de Zinder



Organisé par le CCFN de Zinder, ce festival de théâtre inter lycées vise à promouvoir la pratique théâtrale dans les lycées. Découvrir des nouveaux talents, favoriser la promotion individuelle et collective à la création et à l’entretien au niveau scolaire, les relations de fraternité et d’amitié. Contribuer à maintenir ce titre que porte la ville de Zinder qui est celui de la capitale du théâtre au Niger.
Cette deuxième édition du FESTILYTH a vue la participation de tous les lycées de la ville aussi bien que  le lycée de Mainé Soroa de la région de Diffa qui est l’invité de cette année.  Ces derniers s’étaient confrontés en théâtre et en sketch tout au long du festival.
Le lycée Amadou Kouran Daga a remporté le premier prix avec la meilleure mise en scène.
Le prix du meilleur comédien a été décerné à Maman Lawan du Lycée Amadou Kouran Daga
Et en fin, le prix de la meilleure comédienne revient à mademoiselle Zeinabou Lawan Issoufou du CES Barma Moustapha.

Bachir Djibo

lundi 14 avril 2014

L’Unicef soutient la jeunesse nigérienne




La mise en œuvre de la politique nationale de la jeunesse nécessite des moyens. C’est ce que Unicef Niger a compris en soutenant le ministère de la jeunesse et le Conseil National de la Jeunesse. Ce lundi, c’est Guido Cornale représentant de l’Unicef dans notre pays qui a procédé au don de 9 motos de type DT et d’un matériel informatique de 11 ordinateurs de bureau avec leurs accessoires. D’une valeur de plus de 24 millions de Fcfa, Ils sont destinés aux 8 directions régionales de jeunesse du Niger et au Secrétariat permanent du Conseil National de la jeunesse.  Ce don s’inscrit dans la mise en œuvre du programme de coopération 2014-2018 entre le Niger et l’Unicef.  « A l’Unicef, nous croyons que ce renforcement de capacité opérationnel, pour accroitre l’efficacité….et amplifier la circulation de l’information », a annoncé le Représentant de l’Unicef en remettant officiellement ce matériel au Ministre de la jeunesse. Geste qu’apprécie la jeunesse pour qui l’info va désormais plus passer et aussi leur permettra d’être plus proche de leurs paires.
Abdoul Karim Dan Mallam, Ministre de la Jeunesse lui a annoncé qu’ils ont lancé un programme avec l’appui des partenaires visant à aller vers la jeunesse.
Cet appui est loin d’être le premier, à l’exemple du soutien dans la mise en place du Conseil National de la Jeunesse, l’Unicef  a  enter 2011 et 2012 effectué un don de matériel informatique d’une somme estimée à plus de 40 millions aux  directions régionales et au Cadre de Concertation des associations de jeunesse du Niger.  Aujourd’hui, l’Unicef est aux cotés de la jeunesse pour soutenir les activités qui contribuent à faire de la génération consciente, un atout pour le développement de notre pays. 

Par Jeunesse du Niger

vendredi 11 avril 2014

Création prochaine de 4 nouvelles universités publiques


La nouvelle est tombée au sortir du conseil des Ministres en date du 10 Avril. 4 nouvelles universités publiques verront le jour dans quatre régions du Niger. Agadez, Dosso, Diffa et Tilabery auront elles aussi des universités publiques à l’image des autres régions qui ont chacune une université. Face à la saturation de celles déjà existantes qui a occasionné des mouvements après le rejet des demandes d’inscriptions pour manque de place, la création de ces nouvelles universités publiques vise pour objectif premier de décongestionner les actuelles universités.
Une innovation majeure, c’est que chacune de ces universités sera spécialisée en fonction des potentialités des régions.
A Agadez, c’est un Institut Supérieur en Energie Fossile et Energie Renouvelable (ISEFER) qui verra le jour afin de contribuer à l’exploitation des ressources minières. Faisant face à des défis d’ordre environnemental à l’exemple de la désertification ou encore de l’assèchement du Lac Tchad, la région de Diffa accueillera le démarrage d’un Institut Supérieur en Environnement et Ecologie « ISEE ». A Dosso, carrefour international, l’université ouvrira ses portes à un « TECHNODEN » ou pôle de technologie pour le développement de l’économie numérique, une façon de soutenir les potentialités diverses de cette région ( Fibre optique, chemin de fer, port sec…). Enfin Tillabéry, région qui abritera le barrage de Kandadji, l’université sera dotée d’un Institut Supérieur d’Agronomie Alimentaire et Nutrition « ISAAN » pour accompagner le barrage.
Au Niger, selon les derniers chiffres qui datent  de 2008, la couverture en matière d’enseignement universitaire est de 104 étudiants pour 100 000 habitants. Des chiffres très bas comparativement à la moyenne régionale qui est de 530.
Cette décision de création de ces 4 nouvelles universités intervient à un moment où elle est le plus attendue. Seulement espérons qu’elles ne tardent pas à voir le jour et que tous les moyens seront mis à la disposition de ces universités afin qu’elles fonctionnement normalement. En effet, beaucoup de problèmes de fonctionnement avaient surgit à la suite de la transformation des institut universitaires de Maradi, Zinder et Tahoua en université. Aujourd’hui, il semble qu’elles arrivent à tenir le coup.
Pour le moment, ces 4 projets de loi portant création des 4 universités seront transmis à l’Assemblée Nationale pour adoption. Gageons que les parlementaires feront de ces projets de lois une priorité et les adopteront dans un délai proche, afin que ces universités voient le jour, car le Niger et les nigériens en ont grandement besoin en particulier la jeunesse. Cette jeunesse en manque de formation, en dépit pourtant de sa volonté d'apprendre, pour enfin contribuer elle aussi au développement de son pays. 

Par Islamane Abdou
Photo : Jeunesse du Niger

mercredi 26 mars 2014

forum national sur les populations et le developpement, Niger 2014

le développement d'un pays est fortement lié à sa démographie. cette dernière lorsqu'elle est maitrisée constitue une opportunité, si non elle pourait constituer un frein à l'atteinte des OMD d'où l'organisation d'un forum sur les populations et le développement. ces assises organisées par l'UNFPA en partenariat avec le Ministère de la population  sous le haut patronage du premier ministre son excellence Brigi Rafini, ont réuni toutes les couches socioprofessionnelle de la population à savoir la jeunesse, les leaders coutumiers et religieux, les représentants des ONG et associations de développement .

 le thème de ce forum étant " le défi du dividende démographique au Niger", l'objectif des organisateurs est réunir tous les nigériens (par le biais de leurs représentants) autour d'une  préoccupation commune  afin de trouver des solutions ensemble.  quant aux jeunes, frange la plus importante de la population attendent beaucoup de ce forum!