Unicef

Partenaire de la jeunesse nigèrienne

Visitez et aimez notre page

www.Facebook.com/jeunesseduniger

Jeunesse du Niger

Unisons-nous et construisons le Niger de demain

mardi 23 septembre 2014

Lancement à Dosso de la 8ème édition du camp national des jeunes : Le ministre d'Etat Albadé Abouba invite la jeunesse à s'impliquer dans les actions de salubrité

 
La 8ème édition du camp national des jeunes a été officiellement lancée, dimanche dernier, à Dosso. Ils sont plus de 400 jeunes nigériennes et nigériens à se réunir pendant une semaine à Dosso pour participer dans un esprit de fraternité et de solidarité à la préparation de la fête du 18 décembre que Dosso abritera. Placé sous le thème, «la cohésion des organisations des jeunes pour une construction nationale durable», ce grand rassemblement des jeunes, permet chaque fois aux participants de mener des actions communautaires utiles qui répondent aux besoins de la localité d'accueil. C'est ainsi qu'à Dosso, du 21 au 27 septembre 2014, des jeunes filles et garçons entreprendront des activités d'assainissement et de salubrité à travers la ville.
La cérémonie de lancement de ce camp des jeunes a été présidée par le ministre d'Etat à la Présidence de la République, président du comité inter ministériel de la fête du 18 décembre M. Albadé Abouba en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Abdoul Karim Dan Mallam , du gouverneur de la région de Dosso, M. Seydou Zataou Ali, du président du conseil régional de Dosso M. Hima Mounkaïla, des autorités administratives et coutumières et de nombreux invités.
Dans le discours d'ouverture qu'il a prononcé à cette occasion, le ministre d'Etat à la Présidence de la République a indiqué que l'année 2014, est l'année de Dosso, région phare qui est désormais sous les feux de l'actualité avec notamment le chemin de fer et le port sec. Après les scouts a-t-il dit, Dosso a également bénéficié du service national de participation dans les actions de salubrité et d'assainissement.
Le président du comité inter ministériel de la fête du 18 décembre a longuement expliqué les objectifs assignés à Dosso Sogha avant de s'appesantir sur l'état des préparatifs de la fête du 18 décembre et les différentes réalisations qui verront le jour à cet effet. M. Albadé Abouba a invité la jeunesse nigérienne réunie à Dosso à s'impliquer dans les actions de salubrité et d'assainissement pour rendre Dosso Sogha afin que la fête du 18 décembre soit couronnée de succès.
Le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Abdoul Karim Dan Mallam a pour sa part indiqué que ce camp national des jeunes figure en bonne place avec le conseil national de la jeunesse parmi les dispositifs que le Mnistère de la Jeunesse et des Sports a mis en place afin de poursuivre cette mission combien importante de faire de la jeunesse une force de propositions et d'actions. S'adressant ensuite aux jeunes, le ministre de la jeunesse et des sports leur a indiqué que la ville de Dosso attend qu'ils concrétisent dans la fraternité, leur engagement de l'aider à vaincre le défi de l'insalubrité. M. Abdoul Karim Dan Mallam a exhorté les jeunes à l'union et au bon vivre ensemble tel que le règlement du camp leur demande. Le ministre de la jeunesse et des sports a souhaité qu'au terme de ce camp soit mis en place un projet de brigade citoyenne des jeunes pour la salubrité en vue de la pérennisation des importantes actions qui seront réalisées.
jeunesse-dosso

M. Abdoul Karim Dan Mallam a annoncé la préparation au sein de son ministère d'un projet de formation des responsables d'associations des jeunes aux différentes compétences d'organisation et de gestion de camp de jeunes. Un projet qui a-t-il dit permettra de multiplier les camps des jeunes au Niger mais surtout de responsabiliser pleinement les associations des jeunes dans la conduite, le développement et la diversification de ces actions citoyennes dont notre pays a besoin tant en milieu rural qu'urbain.
Le président du conseil national de la jeunesse M. Oumarou Alio a au nom de la jeunesse nigérienne indiqué que ce grand rassemblement de la jeunesse nigérienne leur offre un cadre d'échanges, de brassage culturel, d'épanouissement, de découverte et surtout de participation à diverses activités de développement communautaire et de renforcement de capacité. C'est la première fois a-t-il précisé qu'un camp de jeunes se tient en région ce qui va leur permettre non seulement de travailler activement sur les différents chantiers de la fête tournante du 18 décembre à Dosso, mais aussi de contribuer à un des projets nobles auquel tient le Président de la République Issoufou Mahamadou en l'occurrence Dosso Sogha.
M. Oumarou Alio s'est longuement penché sur la situation des jeunes qui n'ont pas la moyenne requise pour poursuivre leurs études, le sort réservé aux jeunes diplômés sans emploi, aux jeunes entrepreneurs et aux jeunes en milieu rural qui végètent dans l'oisiveté après la saison des pluies. C'est pourquoi, le conseil national de la jeunesse demande au gouvernement et ses partenaires au développement de doter le Ministère de la Jeunesse et des Sports de moyens nécessaires pour absorber ce flux mais aussi pour construire et équiper des centres de jeunes dans toutes les communes du Niger et de créer un fonds d'investissement pour la jeunesse.ministre-jeunesse
A l'adresse des jeunes, le président du conseil national de la jeunesse leur a demandé de respecter rigoureusement les consignes qui leur seront données afin que ce camp soit une grande réussite à l'image des multiples actions et réalisations du conseil national de la jeunesse du Niger.
Le gouverneur de la région de Dosso M. Seydou Zataou Ali a dans son discours de bienvenue indiqué que la jeunesse occupe une place de choix dans le programme de renaissance du Niger initié par le Président de la République Issoufou Mahamadou dans l'intérêt des populations nigériennes. M. Seydou Zataou Ali a adressé ses remerciements au Ministère de la Jeunesse et des Sports et à ses collaborateurs pour cette noble initiative d'appuyer l'organisation de la fête du 18 décembre 2014 par la mise à la disposition de la région de ce camp de jeunes pour l'assainissement et la salubrité publique de la ville de Dosso.
Auparavant, le président du conseil régional de Dosso et le maire de la commune ont pris la parole pour remercier le Ministère de la Jeunesse et des Sports pour le choix porté sur Dosso pour abriter ce camp des jeunes, un choix motivé par les évènements du 18 décembre. Ils ont par ailleurs invité les jeunes à être les ambassadeurs de leur région respective et de faire part des réalisations concrètes en cours à l'occasion de cette fête.
Ce camp des jeunes a précisé le président du conseil régional de Dosso M. Hima Mounkaïla cadre parfaitement avec la finalité de la décentralisation qui favorise la participation des administrés à la gestion de leurs propres affaires surtout les jeunes qui représentent le groupe d'âge le plus important du pays. Le président du conseil régional a souhaité que les jeunes de Dosso prennent le relais de ce camp lorsqu'il aura achevé ses activités.

Mahamane Amadou ONEP Dosso

vendredi 19 septembre 2014

Cure Salée 2014


Cette année, comme les années antérieures, le plus grand rassemblement des éleveurs, dénommée la Cure Salée se tient à Ingal du 19  au 21 septembre 2014.
 Cette rencontre du donner et du recevoir, la fête du Cure salée revêt une importance capitale depuis la nuit des temps pour les éleveurs peulhs du Niger et de la sous-région et touaregs qui, au-delà du brassage qui en résulte, constitue aussi un cadre pour le traitement des animaux. Convaincu de la portée de cette fête et de son apport culturel et touristique, le gouvernement s’est engagé depuis 2012 dans une grande innovation et modernisation du site qui abrite chaque année cette importante fête des éleveurs. Ainsi, une enveloppe de 100 millions de FCFA a été dégagée pour parachever les travaux du réaménagement du site. Cette innovation rentre dans le cadre de l’engagement du gouvernement à travers l’annonce faite par le ministre de l’élevage de prendre toutes les dispositions nécessaires afin de faire de cette fête où se croisent et se côtoient plusieurs communautés ethniques, un véritable outil de développement économique, touristique et culturel. Notons que la cure salée est placée sous le haut patronage du Premier Ministre Brigi Rafini. Depuis quelques années, elle enregistre la participation et un engouement, aussi bien national qu’international, avec la participation de plusieurs organismes internationaux parmi lesquels l’Unicef. Cette manifestation est en effet l’occasion pour l’Unicef de mener des actions en faveurs de ces populations d’éleveurs. La 39ème édition de la Cure Salée sera mise à profit pour appuyer des séances foraines de vaccination, d’établissement d’actes d’état civil, de dépistage nutritionnel et de VIH, informer et sensibiliser les parents sur les bonnes pratiques en santé, nutrition et protection, former les chefs traditionnels nomades sur les droits de l’enfant, et organiser des débats publics sur la scolarisation des filles et les mariages précoces.
A.H

Photo : Africapress 

mercredi 17 septembre 2014

Volley Ball: Comment accroître les capacités des joueurs

La Fédération Nigérienne de Volley a organisé le weekend dernier, à Niamey un match amical en vue de détecter des jeunes talents pouvant assurer la relève au niveau de l'équipe nationale de volley Ball. A cet effet, la fédération a invité une équipe de Dosso qui a affronté l'ASVB de Niamey, le dimanche dans l'après midi au terrain annexe du Stade Général Seyni Kountché. Le match s'est déroulé dans une bonne ambiance et les deux (2) équipes ont livré un match qui a répondu à l'attente des organisateurs.


La fédération nigérienne de volley Ball fait partie aujourd'hui des fédérations sportives les plus actives. En effet, les volleyeurs de notre pays ont fait preuve de leur maturité technique au plan régional et international. Les différentes équipes ayant pris part aux compétitions ont brillé grâce à leur technicité et pour avoir défendu vaillamment les couleurs nationales. Malheureusement, Force est de constater que la fédération se bat avec ses propres moyens de bord en organisant des rencontres nationales et des formations à l'intention des joueurs afin de dynamiser le volley Ball.
S'agissant du match amical, la fédération a fait appel à une équipe de volley Ball de Dosso qui a affronté l'ASVB de l'aéroport de Niamey. Selon le président de la Fédération Nigérienne de Volley Ball M. Issouf Badr, la jeune équipe qui est en train d'être constituée comprendra exclusivement des joueurs locaux de bas âge. ''Après la sélection qui a débuté depuis le samedi dernier, la fédération de Volley ball mettra en place un centre de formation pilote'' a-t-il dit. En outre, chaque deux (2)semaines, la fédération amènera les joueurs de l'intérieur du pays à Niamey. Au cours de rassemblement les joueurs seront soumis à des séances d'entrainement intensif afin de bénéficier d'une formation de qualité leur permettant de se présenter aux échéances régionales et internationales.
Par ailleurs, M. Issouf Badr a indiqué que sa fédération a opté pour donner la latitude aux joueurs d'être à jour. Il a aussi expliqué que la fédération ne bénéficiant pas d'un appui conséquent du Ministère de tutelle, use de moyens propres, qui sont certes modestes pour le rayonnement du Volley Ball. Il a, à cet effet lancé un appel au Ministère de la Jeunesse et des Sports pour soutenir financièrement et matériellement la fédération à atteindre ses objectifs.

Laouali Souleymane

mardi 16 septembre 2014

Le Tournoi des Grandes Vacances (TGV) se termine bel à Tillabéri


C’est dans un stade bondé d’amateurs du ballon rond se sont retrouvés ce Dimanche 14 Septembre pour la finale du TGV. Durant 10 jours, 13 équipes du Département se sont affrontées dans un esprit de fairplay et de technicités, tous à la conquête de la coupe des autorités locales.

La finale a vu la participation du gouverneur de la région et de ces collaborateurs en présence de plusieurs centaines de jeunes supporteurs. Au terme des 90 minutes de jeu, l’AS Dragon de la Commune de Tillabéri a battu Sakoira FC de la Commune rurale de Sakoira par 3 buts à 0.

Pour les organisateurs de ce tournoi, malgré les multiples difficultés rencontrées dans la mobilisation des ressources, leur objectif est atteint car la jeunesse s’est retrouvée dans un esprit de solidarité, de joie et de fairplay. Aussi à travers ce genre de tournoi, des jeunes talentueux seront détectés dans les équipes et pourront être sollicités par les clubs.

Comme on a coutume de la dire

Vive la Jeunesse

Vive le Tournoi des Grandes Vacances

Par Abdoul Salam Yacouba CCAJ/Tillabéri

Journées de réflexion pour la lutte contre le mariage précoce et les grossesses précoces chez les adolescentes.



Vue des officiels à l’ouverture du forum
Au Niger, la grossesse des adolescentes constitue à la fois un véritable problème de santé publique et de développement socioéconomique et humain. Chaque jour, 256 adolescentes nigériennes âgées de 15 à 19 ans et 28 adolescentes âgées de 12 à 14 ans deviennent mère. Les grossesses des adolescentes sont des grossesses à risque car elles surviennent au moment où le corps de la jeune fille est encore immature pour supporter une grossesse et trop jeune pour faire face aux responsabilités de mère. Ces grossesses sont le plus souvent le résultat de mariage précoce. Un fléau qui gangrène notre société. En effet, selon les données rapportées par les EDS de 1998 à 2012, 2/3 des adolescentes sont mariées avant l’âge de 19 ans et parmi elles, 1/3 avant l’âge de 15 ans. Pour prévenir et trouver des pistes de solutions chez ces adolescentes, la Direction régionale de la Santé Publique de Tillabéri en collaboration avec l’UNFPA a organisé du 11 au 12 Septembre 2014 un Forum dénommé « THE REGIONAL ».

Ce forum a vu la participation des autorités administratives et coutumières, des représentants des services techniques, des organisations de la société civile, des leaders religieux, les medias et le jeunes aussi. L’objectif visé à travers cette rencontre est de Renforcer la mobilisation sociale pour la prévention des mariages précoces et des grossesses chez les adolescentes.

Séance de travaux de groupe
A l’ouverture de la rencontre, les autorités régionales, ont beaucoup salué l’initiative. Le Secrétaire Général de la Région a aussi exhorté les participants pour qu’ils murissent leur réflexion afin de trouver des voix et moyens pour protéger ces jeunes filles.

Quant aux jeunes présents à ce forum, ils ont d’abord remercié les autorités administratives, les services techniques et leur partenaire à savoir l’UNFPA qui continuent d’apporter leur soutien pour bannir tous les maux dont souffrent la jeunesse en général et les adolescentes en particulier.

Au sortir des deux jours de réflexions des recommandations très pertinentes ont été formulé à l’endroit de tous les acteurs pour qu’ensemble ont puissent mettre fin a ces maux dont souffrent nos sœurs.

Par Abdoul Salam Yacouba CCAJ/Tillabéri